Merci de patienter
Chargement
Stellaris
À la recherche de l'oiseau-roseau

Il existe, au plus profond des marais, un oiseau qui mugit comme un taureau, capable de se mouvoir dans la végétation la plus dense et surtout disparaître en clin d’oeil. C’est le Butor étoilé.

Cet oiseau emplit de mystères nous émerveille à chaque rencontre. Son comportement “préhistorique” nous rappelle nos souvenirs dinosauriens de notre enfance. Dans l’antiquité, les romains parlaient déjà d’un oiseau dans les marais d’Arles, à la voix d’un boeuf dont le chant résonnait dans les vastes étendues de marais. Le Butor étoilé n’est pas le plus grand, des hérons, il est relativement trapu, son plumage d’un brun jaunâtre avec des taches dorées mouchetées et striées de noir en forme d’étoile d’où son nom “stellaris” qui signifie “étoilé”. Mâle et femelle sont facilement confondables mais quelques subtils détails permet de les différencier.

Il est d’un naturel très farouche envers l’Homme, il disparaît à la moindre menace. Plutôt que de s’envoler, il va fuir à pattes dans les roseaux. Si la menace est trop proche, il va se figer ! Tendre son cou vers le ciel, montrant toute l’efficacité du camouflage en disparaissant en un clin d’oeil mais garder les yeux rivés sur son prédateur. Nous l’avons même observer imiter les mouvements du vent comme le ferait des tiges sèches de roseaux.

0.9.143

C’est en affût flottant que nous avons pu approcher le discret Butor étoilé, en approchant délicatement l’oiseau tolère facilement le photographe dans son environnement mais attention aux gestes brusques ! Depuis plusieurs années nous suivons les butors d’un petit étang camarguais, nous avons appris à reconnaitre chacun des individus qui y vivent.

C’est le héron le plus menacé de France, la population nicheuse est estimé à 140-160 mâles chanteurs, ce qui est très peu et plus 50% d’entre eux vivent en Camargue. Si ses besoins ne sont pas plus respectés, il est fort probable que cette merveilleuses espèce disparaisse de notre territoire laissant apparaître un profond silence dans nos marais…

Vulpes
Le Renard roux